buscar

Actualité technologique
Notre actualité est notre meilleure garantie pour l’avenir

L’utilisation de l’EDI dans le monde

21/06/2017

Electronic Data Interchange (EDI)L’échange de données informatisé (EDI) a été conçu d’une manière différente dans chaque région du monde. En Europe, aux États-Unis et en Amérique latine, cette technologie a été adoptée pour les activités commerciales, mais avec des objectifs distincts. Pour ces raisons, le niveau d’utilisation et surtout la perception de l’EDI diffèrent beaucoup d’un pays à l’autre. Pour certains, il s’agit d’un outil indispensable au fonctionnement de l’entreprise ; pour d’autres, d’une source de coûts additionnels. Dans cet article, nous analysons les grandes évolutions de chaque système.L’EDI en EuropeL’utilisation de l’EDI en Europe a eu comme objectif, depuis le début, d’optimiser les échanges d’informations entre les acteurs de la chaîne d’approvisionnement. Chaque outil devait permettre un flux de communication intègre, sécurisé, de confiance et agile, pour réaliser les opérations d’approvisionnement et de distribution.Cette vision a provoqué une expansion de l’utilisation de l’EDI dans les entreprises. D’ailleurs, cette technologie fait désormais partie de la culture d’entreprise pour gérer les opérations quotidiennes des fournisseurs et de leurs distributeurs.

  • Comment fonctionne l’EDI en Europe?
À la différence de ce qu’il se passe en Amérique latine, chaque distributeur en Europe dispose d’une solution EDI avec un canal de communication dédié aux échanges avec ses partenaires. Néanmoins, cela ne signifie pas que les fournisseurs de produits doivent obligatoirement travailler avec  le même partenaire technologique pour pouvoir se connecter avec leurs clients. En effet, le Réseau à Valeur Ajoutée (RVA) de l’enseigne de distribution communique avec le RVA utilisé par ses fournisseurs grâce à une passerelle d’interconnexion.Comme en Amérique latine, les nouveaux fournisseurs de la grande distribution peuvent choisir de travailler avec le RVA ou canal de communication de leur choix, tant que ce dernier est accepté par l’enseigne de distribution avec laquelle ils souhaitent se connecter. Bien que le distributeur reçoive des informations en provenance de différents canaux de communication, l’intégralité des documents lui parviendront de manière centralisée. Ce mode de fonctionnement permet de réduire les coûts et le nombre de personnes en charge de la gestion des opérations.Une autre spécificité de l’Europe concerne le grand nombre de messages EDI différents utilisés par les acteurs de la chaine d’approvisionnement afin de profiter pleinement des avantages de l’EDI:
  • Fiche produit
  • Catalogue de prix
  • Bon de commande
  • Confirmation de réception du bon de commande
  • Changement dans une commande
  • Avis d’expédition
  • Confirmation de réception de l’avis d’expédition
  • Facture
  • Rapport de vente
  • Relevé de stock
L’EDI aux États-UnisAux États-Unis, l’EDI est souvent utilisé pour des transactions commerciales avec l’Europe. Il s’agit d’un marché mature, sur lequel l’utilisation de l’EDI était historiquement été liée aux secteurs de la grande distribution, du médical, de l’édition et de l’automobile.Actuellement, cette technologie s’étend progressivement dans le domaine de la logistique. Comme c’est le cas sur d’autres continents, les industriels demandent à leurs opérateurs logistiques d’utiliser l’EDI afin de réduire les coûts et d’améliorer la fluidité des communications.Cependant, les entreprises de petite taille n’utilisent généralement pas ce système. Au lieu d’utiliser l’EDI, elles choisissent d’autres solutions intermédiaires, comme par exemple des portails web.
  • Comment fonctionne l’EDI aux États-Unis?
Les États-Unis constituent un marché ouvert, sur lequel chaque entreprise peut choisir qui sera son partenaire technologique. Néanmoins, les grands donneurs d’ordre préconisent généralement des prestataires technologiques recommandés, qui doivent être préalablement certifiés afin de garantir une certaine fiabilité.En ce qui concerne les documents échangés, contrairement aux pays d’Amérique latine qui sont très focalisés sur le recouvrement fiscal, on retrouve d’avantage de messages EDI utilisés pour optimiser les échanges d’informations commerciales. L’objectif est de réduire les coûts, améliorer les procédures de travail et obtenir un retour sur investissement.Ces dernières années, la tendance est portée sur l’exploitation des données afin d’offrir une meilleure information aux partenaires, comme par exemple le délai moyen de paiement.L’EDI en Amérique latineL’expansion de l’EDI en Amérique latine est liée aux enseignes de grande distribution. Lors des premiers projets pilotes lancés sur le continent, les envois de documents EDI étaient unidirectionnels. En effet, la participation des fournisseurs dans ces projets était passive.Ce fonctionnement est toujours d’actualité puisque l’EDI est encore utilisé afin de répondre aux besoins des distributeurs et non de leurs fournisseurs. Pour ces derniers, les solutions EDI sont perçues comme des outils « générateurs de coûts » obligatoires pour répondre aux exigences de leurs clients.Sur ce continent, il est important de dissocier le Mexique au sein duquel il existe une utilisation particulière de l’EDI, liée au développement avancé du pays en termes de facturation électronique. Les flux d’envoi et de réception de factures électroniques se font par EDI en raison des obligations du système CFDI, ce qui a constitué une véritable opportunité pour les entreprises. En effet, de nombreux acteurs ont optimisé leur chaîne d’approvisionnement et rendu plus efficaces leurs tâches de gestion grâce à une utilisation plus large de l’EDI dans le cadre de leurs relations commerciales B2B. Les entreprises des secteurs de la grande distribution, de la logistique et de l’automobile sont les plus matures en termes d’utilisation du système.
  • Comment fonctionne l’EDI en Amérique latine?
La situation la plus habituelle est que les retailers homologuent les principaux prestataires EDI du pays afin d’obtenir une connectivité directe avec ces derniers et pouvoir transmettre leurs bons de commande aux différents fournisseurs. Pour les communications, les fournisseurs peuvent choisir le RVA ou canal de communication de leur choix, tant que ce dernier est accepté par le retailer avec lequel ils souhaitent travailler.Il s’agit d’un système qui implique que l’ensemble du travail de gestion des RVA connectés est à la charge du distributeur. Cette manière de fonctionner nécessite beaucoup de ressources et de temps, du côté du distributeur.En Amérique latine, les documents échangés en EDI sont souvent les suivants :
  • Bon de commande
  • Changement dans une commande
  • Facture électronique
Quels sont les éléments qui freinent l’utilisation de l’EDI en Amérique latine?EDICOM favorise l’utilisation de l’EDI en Amérique latine en se basant sur les modèles européen et américain. L’objectif est de proposer aux entreprises des solutions permettant de profiter au maximum des avantages de ce système qui permet d’améliorer la sécurité, de diminuer les erreurs et de réduire les coûts des opérations.Néanmoins, pour faire avancer l’utilisation de l’EDI, il est important de prendre en considération les quatre variables suivantes:
  • Les aspects culturels.
  • Le manque de vision holistique.
  • La faible interaction entre les fournisseurs et les distributeurs.
  • Le manque de compréhension des avantages de l’EDI pour la gestion des opérations de la Supply Chain.

Vous souhaitez en savoir plus?


Demande d’information.

Tags

Cloud Computing B2B Cloud Platform EDI ASP-SaaS e-Invoicing GDSN VMI EMCS VAN OFTP2 Certification Authority Digital Signature Outsourcing Onboarding SLA Software EDICOM Events SaaS-ASP Corporate Information HUB GS1 CFDI PAC APP Associated Facturae Data Sync partners EDICOM Retail public administrations Acreditations Web Portal EDI NF-e einvoicing Partner Web Portal SAP EDI Health Edicomdata ediwin CRP EBI Facture Demat EDI Travel B2B EDICOMNet edi logistics SAFT-PT business@mail EDI Manufacturers TSD UE 1169/2011 epayrolls SEPA factura electronica edi automotive customer support center CAE ERP rg1169 e-billing e-awb fattura pa UE 1169/201 Portail Chorus compliance eAWB xml-cargo peppol iata Cargo-XML EDICOMAir EDI Auto b2g eprocurement facturation électronique demat sii SII AEAT Expert Analysis Switzerland NHS edi academy EDICOM LTA event paperless healthcare OFTP EDI Web facture électronique dématérialisation fiscale colombia Santé SAF-T VAT DESADV ASN Fatture B2B Costa Rica Chorus Pro AIFE facture électronique en France Administration Publique en France facture électronique en Europe suiza swisscom conextrade interoperabilidad suministro inmediato de información european union digitalización openpeppol global einvoicing edicom sii VAT compliance franco-german einvoicing peppol network peppol standards peppol european union tendencias interoperability interconexión chorus factuurcongress SINTEL Brasil interoperabilidade e-procurement trends digitization digital transformation secteur santé Paris Healthcare Week SaaS edicomsii latam cybersecurity white paper factura electrónica colombia Govein eIDAS e-archiving ebimap SME EDICOMLta e-commerce EDI financiero fattura b2b B2B e-Invoicing GDPR RTIR FACe FACeB2B portugal blockchain

Suivez-nous

  • linkedin
  • rss