Actualité technologique
Notre actualité est notre meilleure garantie pour l’avenir

Comment fonctionne la facture électronique en Autriche ?

25/11/2015



L'Autriche est un des pays européens ayant déjà établi comme obligatoire la facturation électronique avec le secteur public. Depuis janvier 2014, tous les fournisseurs de biens et services de l'administration doivent utiliser ce système pour leurs relations commerciales, quelque soit le montant des contrats. L'objectif étant de réduire l'utilisation du papier et agiliser les opérations pour réduire les coûts économiques.

Il a été estimé que plus de la moitié des entreprises du pays, environ 90.000, travaillent avec le secteur public. Ainsi, l'expansion de cette technologie s'est produite rapidement. Avec cette tendance, les coûts sont réduits de 70% par rapport au procédé traditionnel en papier, ce qui permet à l'Etat une économie approximative de 7 millions d'euros chaque année.

Les caractéristiques techniques

Comme c'est le cas dans de nombreux pays, le gouvernement autrichien dispose de son propre modèle de facture électronique, régulé par la loi KTONG. Cette directive autorise deux formats différents. D'une part, format ebInterface, un standard XML développé par AUSTRIAPRO et l'université de Vienne. D'autre part, le standard international PEPPOL, créé par l'association openPEPPOL et utilisé dans d'autres régions européennes comme en Italie (Emilia-Romagna), au Danemark, et bientôt au Royaume Uni.

L'envoi des factures électroniques à l'administration publique doit être effectué au travers de deux moyens :

  • Via Unternehmensserviceportal ou USP. Cette option est conseillée pour les entreprises qui utilisent le standard ebInterface. En fonction des caractéristiques de chaque entreprise, la directive propose trois alternatives pour envoyer des factures par ce portail :
  • Compléter un formulaire sur le portail et l'envoyer online. Il s'agit d'une option pour les entreprises qui travaillent de manière ponctuelle avec l'administration et ont seulement besoin d'envoyer une facture, car le procédé se réalise de manière manuelle et rend possible les erreurs.
  • Charger les factures manuellement. Dans ce cas, le procédé implique la création des factures dans le standard exigé grâce à une application gratuite et ensuite leur chargement sur le portail.
  • Générer et développer un "webservices". Il s'agit de l'alternative idoine pour les entreprises qui ont des relations commerciales fréquentes avec l'administration publique. Il faut pour cela faire appel à un prestataire externe come EDICOM, qui se charge de générer les factures électroniques conformément au standard exigé et de les envoyer automatiquement au secteur public.
  • Via PEPPOL. Les entreprises qui décident d'utiliser ce standard n'ont pas à s'enregistrer sur le portail USP. Ces entreprises doivent seulement disposer d'un Access Point, en passant par un prestataire externe certifié pour opérer avec la plateforme PEPPOL, comme EDICOM. Dans ce cas, le procédé se réalise également de manière automatique. Il est donc recommandé pour les entreprises qui ont un nombre de factures électroniques moyen ou important.

Une solution globale

De la même manière qu'en Autriche, d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne ou le Portugal ont déjà mise en place la facture électronique pour leurs administrations. De plus, il est prévu que des pays comme la France et l'Allemagne y passent très prochainement. Chaque pays concerné à ses propres caractéristiques techniques et légales. Pour cette raison, les multinationales font face à un véritable défi.

Afin de faciliter l'adaptation de maximiser les avantages de ce système, EDICOM a développé une plateforme internationale de facturation électronique, adaptée aux exigences de plus de 60 pays dans le monde, dont l'Autriche. Au travers de cette solution intégrée avec l'ERP, les entreprises peuvent générer et envoyer les factures aux administrations publiques de manière totalement automatique.

Vous souhaitez en savoir plus?


Demande d’information.

Tags

Cloud Computing B2B Cloud Platform EDI ASP-SaaS e-Invoicing GDSN VMI EMCS VAN OFTP2 AS2 Certification Authority Digital Signature Outsourcing Onboarding SLA Software EDICOM Events SaaS-ASP Corporate Information HUB GS1 CFDI PAC APP Associated Facturae Data Sync partners EDICOM Retail public administrations Acreditations Web Portal EDI NF-e einvoicing Partner Web Portal SAP EDI Health Edicomdata ediwin CRP EBI Facture Demat EDI Travel B2B EDICOMNet edi logistics SAFT-PT business@mail EDI Manufacturers TSD UE 1169/2011 epayrolls SEPA factura electronica edi automotive customer support center CAE ERP rg1169 e-billing e-awb fattura pa UE 1169/201 Portail Chorus compliance eAWB xml-cargo peppol iata Cargo-XML EDICOMAir EDI Auto b2g eprocurement facturation électronique demat sii SII AEAT Expert Analysis Switzerland NHS edi academy EDICOM LTA event paperless healthcare OFTP EDI Web facture électronique dématérialisation fiscale colombia Santé SAF-T VAT DESADV ASN Fatture B2B Costa Rica Chorus Pro AIFE facture électronique en France Administration Publique en France facture électronique en Europe suiza swisscom conextrade interoperabilidad suministro inmediato de información european union digitalización openpeppol global einvoicing edicom sii VAT compliance franco-german einvoicing peppol network peppol standards peppol european union tendencias interoperability interconexión chorus factuurcongress SINTEL Brasil interoperabilidade e-procurement trends digitization digital transformation secteur santé Paris Healthcare Week SaaS edicomsii latam cybersecurity white paper factura electrónica colombia Govein eIDAS e-archiving ebimap SME EDICOMLta e-commerce EDI financiero fattura b2b B2B e-Invoicing GDPR RTIR FACe FACeB2B portugal blockchain

Suivez-nous

  • linkedin
  • rss