buscar

Actualité technologique
Notre actualité est notre meilleure garantie pour l’avenir

Le niveau d’interopérabilité en Europe a atteint 75%

02/10/2017

EESPA

En 2016, le niveau d’interopérabilité entre les pays de l’Union Européenne a augmenté par rapport aux années précédentes. Selon l’étude “State of Play of Interoperability in Europe – Report 2016” publiée par l’observatoire NIFO (National Interoperability Framework Observatory), l’alignement des Etats Membres sur le cadre européen d’interopérabilité (EIF) a atteint un taux moyen de 75%. Parmi les pays comptabilisés dans ces statistiques, 23 pays atteignaient un degré d’alignement de 50% et 12 pays dépassaient même les 80%.

Même si la moyenne européenne est haute, l’étude souligne qu’il existe encore de grandes disparités selon les pays. Ainsi, si l’Estonie est le pays le plus interopérable (100%) et est suivi par d’autres pays comme les Pays-Bas (99%) et l’Espagne (97%), des pays comme l’Irlande (18%), la Belgique (32%) ou le Portugal (41%) doivent encore progresser en matière d’interopérabilité.

Ces statistiques font référence au degré total d’alignement de chaque pays sur les actions établies par le Cadre Européen d’Interopérabilité (EIF). Ces actions s’articulent autour de 5 grands axes : principes, concept d’interopérabilité, niveaux d’interopérabilité, accords d’interopérabilité et gestion de l’interopérabilité.

Chaque axe étant analysé de manière individuelle, l’étude souligne que les axes les moins développés sont ceux concernant les niveaux d’interopérabilité (64,33%) et les accords d’interopérabilité (66,32%). Malgré cela, un des pays arrive à atteindre un taux d’interopérabilité de 100%. De même, il est important de souligner que le niveau total d’interopérabilité a augmenté de 9% par rapport à l’année 2015.

Dans cette étude menée par l’observatoire NIFO, le taux moyen d’interopérabilité est également mesuré en fonction des différents cadres nationaux instaurés dans chaque pays. Sur ce point, grâce à la mise en place de son Schéma National d’Interopérabilité, l’Espagne fait figure de modèle en atteignant un niveau d’interopérabilité de 100% à l’échelle nationale. Elle est suivie par le Danemark (88%), les Pays Bas (87%) et le Luxembourg (85%). Cependant, même si elle connaît une hausse de 12 points par rapport à l’année dernière, la moyenne totale s’articule autour de 56%. Aussi, parmi les 26 pays comptabilisés dans les statistiques, 16 se trouvent au dessus des 50% et 5 atteignent un taux d’interopérabilité de 80% à l’échelle nationale.

Le monitoring est également pris en compte dans ce rapport d’analyse. Il s’agit de la capacité des pays à analyser les nouvelles tendances et à s’adapter aux changements. Selon les statistiques, les pays qui atteignent un degré d’interopérabilité élevé sont ceux possédant des organismes officiels spécialement dédiés à l’interopérabilité. C’est le cas de l’Autriche, qui atteint un niveau de veille de 100% ou encore du Danemark et de l’Espagne qui se situent autour des 80%.

Pourquoi l’interopérabilité est-elle fondamentale ?

L’interopérabilité est un prérequis fondamental à l’émergence d’un marché unique numérique tel que le souhaite, aujourd’hui, l’Union Européenne, toujours plus numérisée et interconnectée. Cependant, la transition paperless s’est déroulée de manière extrêmement différente au sein des Etats Membres, ce qui complique davantage la communication entre les entreprises et les entités publiques de chaque pays.

Pour pourvoir remédier à ce problème, la Commission Européenne a créé le programme ISA2 couvrant la période 2016-2020. A travers ce programme, la Commission Européenne coordonne et veille au respect du cadre européen d’interopérabilité (EIF). Cette initiative s’articule autour de 4 niveaux d’interopérabilité et de 47 recommandations à destination des Etats Membres.

Enfin, la mise en application de la Directive 2014/55/UE, visant à favoriser l’utilisation d’un standard unique européen et la digitalisation du secteur public avant l’année 2018, constitue un élan définitif à l’interopérabilité.

Vous souhaitez en savoir plus?


Demande d’information.

Tags

Cloud Computing B2B Cloud Platform EDI ASP-SaaS e-Invoicing GDSN VMI EMCS VAN OFTP2 Certification Authority Digital Signature Outsourcing Onboarding SLA Software EDICOM Events SaaS-ASP Corporate Information HUB GS1 CFDI PAC APP Associated Facturae Data Sync partners EDICOM Retail public administrations Acreditations Web Portal EDI NF-e einvoicing Partner Web Portal SAP EDI Health Edicomdata ediwin CRP EBI Facture Demat EDI Travel B2B EDICOMNet edi logistics SAFT-PT business@mail EDI Manufacturers TSD UE 1169/2011 epayrolls SEPA factura electronica edi automotive customer support center CAE ERP rg1169 e-billing e-awb fattura pa UE 1169/201 Portail Chorus compliance eAWB xml-cargo peppol iata Cargo-XML EDICOMAir EDI Auto b2g eprocurement facturation électronique demat sii SII AEAT Expert Analysis Switzerland NHS edi academy EDICOM LTA event paperless healthcare OFTP EDI Web facture électronique dématérialisation fiscale colombia Santé SAF-T VAT DESADV ASN Fatture B2B Costa Rica Chorus Pro AIFE facture électronique en France Administration Publique en France facture électronique en Europe suiza swisscom conextrade interoperabilidad suministro inmediato de información european union digitalización openpeppol global einvoicing edicom sii VAT compliance franco-german einvoicing peppol network peppol standards peppol european union tendencias interoperability interconexión chorus factuurcongress SINTEL Brasil interoperabilidade e-procurement trends digitization digital transformation secteur santé Paris Healthcare Week SaaS edicomsii latam cybersecurity white paper factura electrónica colombia Govein eIDAS e-archiving ebimap SME EDICOMLta e-commerce EDI financiero fattura b2b B2B e-Invoicing GDPR RTIR FACe FACeB2B portugal blockchain

Suivez-nous

  • linkedin
  • rss